Menu

Vaincre sa timidité

Désespéré de ne pas trouver l'âme sœur, après de vaines tentatives, par le biais de rencontres virtuelles, notre amoureux transi (appelons-le Robert) déniche finalement une occasion de la manière la plus casuelle.
À la sortie d'un supermarché, l'anse du sac en plastique d'une cliente se rompt. Les bouteilles qu'il contient se fracassent au sol. Elle se coupe un doigt en tentant de récupérer les morceaux de verre éparpillés.
Avec sa courtoisie habituelle, Robert vole à son secours et lui offre un mouchoir en papier comme pansement de fortune. Elle le remercie. Il s'enhardit. Il lui propose de se remettre de ses émotions à la cafétéria. Elle accepte. Ils échangent quelques paroles. Elle est pressée. Elle doit regagner son domicile. Elle lui communique son adresse courriel.
Comme à son habitude, il passe une heure pour rédiger un message des plus rébarbatifs. Sans manifester le moins du monde son désir de la revoir. C'est finalement elle qui le relance. Ils conviennent d'un rendez-vous.

Lorsqu'il apprend avec dépit, la veille du jour J, qu'elle a un enfant de 7 ans, son intérêt retombe aussi sec. Il l'imagine mariée et s'apprête à prendre congé d'elle. C'est alors qu'elle lui révèle que cet enfant est le fruit d'une précédente union et qu'elle vit seule avec lui.

La perspective de se retrouver dans une relation triangulaire (lui-elle et son fils) ou quadrangulaire (lui-elle-son fils et le père de son fils) assez complexe ne l’enchante guère. Mais après tout, pourquoi pas, se dit-il.

Que faire alors ?

Rester naturel

Avant toute chose, il faudrait que Robert soit clair sur ses propres intentions.
 
Cherche-t-il une relation sérieuse en vue d'un mariage ?
Ou simplement passer du bon temps avec une femme probablement plus dégourdie que lui ?
 
Dans le premier cas, il faudrait évaluer si Rebecca (c'est le nom de cette femme) est la prétendante idéale. Si Robert arrive à cette conclusion,  il devra prévoir comment gérer la relation triangulaire, avec le fils de Rebecca, ou quadrangulaire, avec le père du fils de Rebecca.
Rien n'est impossible en amour !
 
Dans le second cas, les choses se feront naturellement en supposant que Rebecca apprécie la compagnie de Robert, et qu'elle n'envisage pas, contrairement à lui, une relation formelle.
Robert n'a plus qu'à se laisser guider par les mains expertes de Rebecca, qui a tout de même une dizaine d'années de plus que lui !
 
En ce qui concerne l'attitude de Robert lors de son prochain rendez-vous (une question qui le tracasse au plus haut point !), voyons comment procéder.
Le mieux est de rester naturel et de faire en sorte que Rebecca se sente à l'aise en sa compagnie. Ceci indépendamment des sentiments que Robert éprouve déjà à son égard, qui doivent bien évidemment rester secrets, tant qu'il n'a pas vérifié ceux de Rebecca.
Lorsqu'ils seront ensemble, il suffira à Robert de s'intéresser à elle et d'offrir à Rebecca la possibilité de parler de ce qui lui tient à cœur.

Cette méthode a un double avantage :
Robert parviendra à mieux la connaître.
Robert ne se sentira pas obligé de prouver quoi que ce soit.

Derniers articles